Sénégal: Ziguinchor/sur fond de retrouvailles – Benno «scelle» l’unité

Recent Categories


Catogery Tags


There’s no content to show here yet.

The Last Digital Frontier Brian Asingia Book
aa logo rgba no text square

Ils étaient tous là ou presque les leaders de la mouvance présidentielle à la place « bambaya » de Ziguinchor samedi. Des moments de retrouvailles entre les responsables de la coalition Benno Bokk Yakaar à l’appel du Directeur de l’Agence pour la Promotion des investissements et des grands travaux APIX Abdoulaye Baldé qui organisait un meeting de «Sargal» au Président Macky Sall .

Le leader de l’Union des centristes du Sénégal (Ucs) n’a pas caché sa satisfaction par la présence remarquée des leaders de la coalition. « Aujourd’hui, c’est un jour particulier car nous avons définitivement scellé cette union qui nous a tant manqué depuis un bon moment », a lancé l’ancien maire de Ziguinchor qui annonce la mise sur pied d’une grande coalition dénommée « la coalition centriste » qui entend joindre les forces de l’Ucs et celles du parti S2D de Souleymane Ndiaye. Le président de la coalition Benno à Ziguinchor Robert Sagna, s’adressant aux responsables de la dite coalition, que « ce n’est pas l’opposition qui me crée des problèmes, c’est vous qui me posez des problèmes … ». Une image de retrouvaille qui aurait pu bien matérialiser cette unité dans les rangs de la mouvance présidentielle si ce fait inédit n’avait pas été souligné par certains partisans du ministre Doudou Ka qui ne semblent pas bien apprécier le fait que le ministre Doudou ka n’ait pas pris la parole. Zappé par le patron des Centristes, le leader du mouvement Doggu pour un grand Sénégal était l’un des rares responsables à n’avoir pas pris la parole au cours de ce meeting. « Ignoré dans les invitations, il ( Doudou Ka) a tenu à marquer de sa présence», lâche amèrement un responsable de Benno qui déplore ce geste inamical qui montre à suffisance que cette unité dans les rangs de Benno à Ziguinchor reste encore très fragile. L’occasion a été saisie au cours de ce meeting de « Sargal » pour balancer des flèches vers le maire de Ziguinchor Ousmane Sonko. « Je ne reconnais plus ma ville Ziguinchor ….A la place du Bourokk, c’est le Bouyokk », a laissé entendre l’ancien ministre d’État Abdoulaye Baldé qui a lancé la reconquête de Ziguinchor comme évoqué par un de ses lieutenants, le nouveau Chef d’antenne de l’Apix Ibrahima Ba. « Aujourd’hui, les Ziguinchorois regrettent le départ de Abdoulaye Baldé. Aujourd’hui, l’heure est grave. Il faut secouer le cocotier. On ne doit plus faire les choses à moitié… », a relevé le jeune responsable centriste. Le temps d’un samedi après-midi, Ziguinchor a vibré au rythme de cette effervescence politique imprimée par le leader de l’Ucs qui réactive et remobilise ses troupes sous les yeux des responsables Benno de Ziguinchor et du ministre Moussa Baldé de Kolda.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *