Afrique: CAN U17 TotalEnergies 2023 – Le Cameroun champion de l’animation

Recent Categories


Catogery Tags


There’s no content to show here yet.

The Last Digital Frontier Brian Asingia Book
aa logo rgba no text square

Même s’ils n’ont pas pu briller sur le terrain, les joueurs de Serge Mimpo ne seront pas passés inaperçus à la CAN U17 TotalEnergies 2023. Leur animation va manquer à beaucoup de fans, notamment au Stade d’Annaba où ils ont disputé leurs deux seuls matches du tournoi.

S’il y a un pays africain dont l’arrivée dans un stade pour un match de football constitue toujours un événement, c’est bien le Cameroun. Les Lions indomptables U17 l’ont encore démontré ces derniers jours en Algérie, à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations U17 TotalEnergies 2023. A chaque fois qu’ils descendaient du bus, l’entrée du hall principal du Stade du 19 mai 1956 d’Annaba basculait directement dans une ambiance de folie.

Le son distillé par le Woofer que tient habituellement l’attaquant Harouna Djibirin concentre toutes les attentions. Après un petit show près du véhicule, au rythme d’une musique populaire au Cameroun, la team s’avance jusqu’au vestiaire, en chansons et sur des pas de danse bien coordonnés, rythmés et cadencés. Le tout, sous le regard admiratif des stadiers et autres responsables de l’organisation qui ont la chance de croiser leur chemin.

Durant cette campagne algérienne, deux chansons très populaires en ce moment au pays des Lions indomptables, ont particulièrement été mises en avant. Il s’agit de « Mbanjoh » des Rythmeurs ABC et de « Le car qui part » de Gifto le Russe. Comme s’il s’agissait d’un rituel obligatoire, tous les joueurs y sacrifient, y compris Cosmas Ayuck Tiku, le plus sérieux du groupe ou Collins Fi Akamba, présenté par ses coéquipiers comme le plus « intello » de l’équipe. Quelques membres du staff se joignent parfois à ce mouvement, à l’instar du Team Press Officer Aboubakar Sayani, du Team Manager Nicolas Alnoudji ou du préparateur physique, Mahouli Denis.

En effet, les poulains de Serge Mimpo perpétuent une tradition commencée il y a quelques années chez les Lions séniors sous l’impulsion d’Ambroise Oyongo Bitolo, qui demeure le maître incontesté en matière d’animation, au sein de la tanière. C’est en 2017 au Gabon, lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations remportée par le Cameroun que cette forme d’animation aux vertus antistress certaines, commence véritablement à écrire sa légende chez les Lions indomptables. Le mouvement est progressivement descendu dans les catégories inférieures et même dans les sélections féminines.

Pendant le Championnat d’Afrique des Nations 2022 (janvier-février 2023), dernière compétition continentale à laquelle une sélection camerounaise a pris part avant la CAN U17 en cours, cette tradition a été une fois de plus respectée. A Oran où le Cameroun était basé, tous ceux qui ont eu la chance de suivre l’équipe des Lions A’ n’ont pas oublié l’ambiance déjantée qui suivait chacune de leur arrivée aussi bien à l’entraînement qu’au match. Pareil au Qatar lors de la Coupe du Monde 2022, où même en l’absence du patron de l’animation (Oyongo Bitolo), les Lions indomptables ont su assurer le spectacle et dévoiler cet autre talent qui renforce leur charme.

Eliminé dès le premier tour, le Cameroun quitte la CAN U17 TotalEnergies 2023. S’ils n’ont pas pu marquer les esprits à travers leurs prestations sur le terrain, Sony Farel Evina et ses coéquipiers se seront au moins illustrés avec cette touche particulière qui leur permet de laisser des souvenirs à chaque compétition. Ils manqueront à plusieurs fans algériens, comme Bilel Berno, un des volontaires du Stade d’Annaba qui s’était déjà mis à l’apprentissage des chansons fredonnées par les bébés Lions.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *